Actualités

Livre blanc des sages-femmes pour les présidentielles

Les sept organisations représentatives des sages-femmes présentent donc dans leur Livre Blanc pour les présidentielles, dix propositions, dont certaines évoquent, sans néanmoins le nommer, l’AAD :

  • Permettre aux sages-femmes de garantir réellement le droit des femmes à disposer de leur corps, en autorisant notamment les sages-femmes à réaliser le premier entretien pré-stérilisation qui ouvre le début du délai légal de réflexion.
  • Améliorer la sécurité et la qualité des soins en renforçant les effectifs et les moyens, par le biais du dispositif « une femme = une sage-femme« 
  •  Garantir un accompagnement global, coordonné et personnalisé des femmes enceintes, du projet de grossesse jusqu’au post-partum, sachant que le nombre de maternités en France a été divisé par trois de 1972 à 2020, passant de 1 747 à 481. Cette chute drastique entraîne une augmentation de la distance entre les femmes et les maternités.
  • Favoriser les alternatives à l’accouchement standardisé en maternité, 76 % des femmes interrogées dans un sondage IFOP-CNOSF, réalisé en septembre 2021, estimant qu’il est nécessaire de développer d’autres possibilités que les accouchements en maternité.

source : revue PARENTS

1er février : AAD, pour une mobilisation des femmes

Un collectif de femmes a lancé depuis le 15 décembre une grande mobilisation des femmes pour que le droit de choisir le lieu de la mise au monde de son enfant soit respecté, reconnu et accompagné. Pour tous renseignements, pour y participer vous pouvez adresser un courriel à accoucherchezmoi@gmail.com.

 

Sur les réseaux sociaux, déjà de nombreux témoignages, de nombreuses photos … et l’évènement du 1er février !

instagram : ADD Insta
twitter : AAD Twitt 
facebook : AAD FB
et bien sur l’appel des femmes de France : pour lire l’appel

Une nouvelle formation proposée pour commencer des AAD !

Non enseigné en école de sage-femme, l’accouchement à domicile en France, nécessite réflexion et formation. Nous vous proposons 2 jours pour faire le point sur votre envie de vous lancer, vos atouts et vos limites et comprendre comment s’organiser pour une pratique apaisée

L’accouchement à domicile vous attire, voir vous avez déjà pris votre décision, nous vous proposons 2 jours de mise au point

En avril lors d’une première journée nous verrons les bases tant administratives, organisationnelles que personnelles pour débuter puis en septembre nous vous proposons une session de suivi afin de concrétiser, ajuster, vous confirmez… selon la ou vous en serez.

Mise au point de vous envers vous-même déjà, de vous envers les familles ensuite et de vous envers votre réseau de soin et les instances

Moi dans cette pratique :

  • cerner vos envies, vos motivations pour éviter les pièges de la pratique globale
  • faire le point sur vos atouts pour consolider votre projet et définir vos limites et non négociables pour assurer une qualité de vie

Moi et les familles :

  • faire le point sur vos devoirs, vos obligations, les outils médico-légaux, le problème de la RCP
  • définir le type de suivi que vous souhaitez mettre en place, la trame de vos accompagnements selon votre modèle propre (modalité de contact, d’astreinte, vos horaires, votre fonctionnement si binôme…)
  • aspects matériels et administratifs

Moi et le réseau de santé

  • Liens avec les instances (ARS, CDOSF, Réseau perinatal…)
  • Liens avec les maternités-samu locaux
  • Liens et fonctionnement avec les autres sages-femmes libérales, les généralistes et pédiatres,
  • aspects matériels des transferts, prise de relais par une autre SFL et demande d’avis

Ce stage n’a pas pour but de vous donner une recette toute faite mais de créer votre organisation singulière en fonction de qui vous êtes, de vos envies, des contraintes et avantages de votre secteur… Nos 2 facilitatrices vous apporteront des notions théoriques et vous proposeront des temps de réflexion, introspection ou projection pour vous permettre de finir ce stage avec une organisation qui vous ressemble.

Pour vous inscrire : LIEN ICI

LE RAPPORT D’ANALYSE EPIDEMIOLOGIQUE DES AAD 2020 EST PUBLIE

Un document de référence pour les professionnel(e)s qui accompagnent les AAD mais aussi pour les parents, les réseaux de périnatalité et tous ceux qui veulent que cette possibilité soit clairement offerte aux femmes qui le souhaitent …

Merci à toutes les sages-femmes qui ont saisi leurs dossiers et à l’APAAD d’avoir une nouvelle fois, après 2018 et 2019, produit un tel document …

Pour consulter l’intégralité du rapport cliquez sur ce lien

AAD : de plus en plus de demandes, de moins en moins de professionnelles pour y répondre …

La situation devient difficile : le nombre de femmes qui portent le projet d’accoucher à domicile est en constante augmentation, (cf l’enquête de l’IFOP de début d’année), et le nombre de professionnelles qui acceptent d’y répondre est en diminution du fait des multiples pressions négatives qu’elles subissent mais aussi de l’obligation vaccinale qui leur est faite pour continuer d’exercer.

Les refus d’AAD sont donc de plus en plus nombreux, laissant les femmes sans autre solution que de retourner vers les structures, ce qu’elles ne voulaient pas, ou d’accoucher seules chez elles avec tous les risques que cela peut comporter. (déjà plus de 500 témoignages sur le googleform depuis début janvier) et l’équivalent de 1 demande par jour sur notre messagerie pour trouver une sage-femme à proximité !

Nous invitons les femmes qui souhaitent un AAD à contacter toutes les sages-femmes libérales dont le cabinet est à proximité de chez elles. L’augmentation de la demande des femmes doit apparaitre de plus en plus évidente à toute la profession, et cela peut au moins susciter des questionnements, et parfois, nous le constatons, de nouvelles vocations. Les conditions d’exercice du métier en structure, dénoncées depuis des années, qui ont suscité plusieurs grèves (« une femme une sage-femme ») peuvent amener les professionnelles à s’intéresser à l’AAD, d’autant plus que l’APAAD a produit des documents d’aide à l’installation et un accompagnement (formations spécifiques, groupes de pairs, cellule d’écoute …)

La petite centaine de sages-femmes qui accompagnent les accouchements à domicile ne peut suffire à faire évoluer les mentalités et surtout les contraintes administratives (problème d’absence d’assurance RCP particulièrement). Ce sont les femmes elles-mêmes qui, par leur nombre très important, peuvent faire pression … individuellement, et collectivement (le CDAAD, Collectif de Défense de l’AAD, rassemble les femmes et mène ce combat : rejoignez les en adhérant à partir de 1 euro, en proposant votre implication dans l’association … )

ACCOUCHER AUTREMENT : FEMMES ET SAGES-FEMMES VEULENT ÊTRE CONSIDÉRÉES

Si Mathilde a accouché chez elle, ce n’est pas par accident mais par choix. Suivie et assistée par une sage-femme libérale, elle a mis au monde le petit Zaim, sans médicalisation. Un accouchement à huis clos, loin des couloirs bruyants de l’hôpital, cela semblait comme une évidence. Un choix souvent incompris dans le milieu médical Voici le lien vers le reportage réalisé par info media TV

Deja 7 témoignages vidéo de sages-femmes qui pratiquent les AAD

Vous pouvez tous les retrouver sur notre chaine youtube … abonnez vous pour ne pas manquer les suivantes !

Elles répondent en toute simplicité – et passion – à 5 questions posées par Floriane :
– Comment es-tu devenue sage-femme AAD ?
– Qu’est-ce qui te plaît tant dans cette pratique ?
– Quels sont pour toi les freins à cette pratique ?
– Partage ton meilleur souvenir d’AAD …
– Que voudrais-tu dire aux sages-femmes qui hésitent à se lancer en AAD ?

Merci à Floriane qui les enregistre, et aux collègues Isabelle, Francine, Armelle, Stéphanie, Virginie, Tiphaine et Claire … et d’autres vont suivre !

Sondage IFOP

L’IFOP a accompagné l’APAAD, Association Professionnelle de l’Accouchement Accompagné à Domicile, dans le cadre d’une enquête sur les attentes des françaises en matière d’accouchement à domicile (AAD). Floriane Obrecht-stauffer, Présidente de l’APAAD et Francoise Bardes, Chargée de mission pour l’APAAD et Sage-femme reviennent pour nous sur les principaux enseignements de l’étude : la publication IFOP


Deprecated: Directive 'allow_url_include' is deprecated in Unknown on line 0