ACCOUCHER AUTREMENT : FEMMES ET SAGES-FEMMES VEULENT ÊTRE CONSIDÉRÉES

Si Mathilde a accouché chez elle, ce n’est pas par accident mais par choix. Suivie et assistée par une sage-femme libérale, elle a mis au monde le petit Zaim, sans médicalisation. Un accouchement à huis clos, loin des couloirs bruyants de l’hôpital, cela semblait comme une évidence. Un choix souvent incompris dans le milieu médical Voici le lien vers le reportage réalisé par info media TV