Une question écrite posée par une députée à la Madame la ministre de la santé et des solidarités

On attend avec impatience la réponse qui sera apportée par Madame la ministre de la santé et des solidarités à la question n° 39-00159 posée par Madame Monique Iborra députée de la Haute-Garonne. Nous la remercions pour la rapidité de la prise en compte de notre courrier et du dossier d’analyse statistique que nous avons envoyés à tous les députés et sénateurs. D’autres députés ont également pris contact avec nous pour des rencontres autour de la question de l’assurance et de l’intégration de l’AAD dans les propositions faites aux femmes en ce qui concerne la périnatalité en France. Il s’agit d’organiser une réponse aux femmes qui ont le droit, reconnu par la loi, de choisir le lieu, et la personne qui accompagnera la mise au monde de leur bébé. voir la question posée

L’AAD au journal de France 2 ce vendredi 18 octobre

à 20h24, Isabelle face à l’objectif. Une présentation de la simple et authentique réalité des accouchements accompagnés à domicile en France. Espérons que ce témoignage encouragera les sages-femmes libérales à répondre aux demandes de plus en plus nombreuses des femmes, et aux réseaux de périnatalité d’intégrer ce choix pour la sécurité et la naissance respectée : à voir le journal, au bout de 24’45 …

Encore une demande à laquelle on ne peut pas répondre …

Il est scandaleux que l’absence d’assurance RCP et la non intégration de l’AAD dans les propositions faites aux femmes enceintes oblige à refuser de telles demandes du fait de l’éloignement de sages-femmes qui pratiquent les AAD. La loi n’est pas respectée puisque ce choix, reconnu, est dans les fait rendu impossible …

Bonjour,

Je m’appelle xxxx, j’ai 27 ans, j’habite à xxxx et je suis enceinte de mon premier enfant dont l’arrivée est prévue pour fin xxx (date de début de grossesse estimée au xxxx).

Je me permets de vous contacter car je souhaiterais avoir la chance de pouvoir accoucher à mon domicile de façon la plus physiologique et naturelle qu’il soit, dans le respect de mon corps et de notre bébé et vous êtes la seule sage-femme à accompagner les femmes dans cette démarche dans les environs. Mon conjoint est d’accord pour cet accouchement physiologique à domicile.

Ce souhait est venu très rapidement en moi, comme une évidence. Nous vivons dans une société où on a réussi à faire peur aux femmes (et aux hommes) de l’accouchement et à nous faire croire qu’on était incapable d’y arriver sans tout un arsenal médical. Hors, ce que je crois, moi, c’est que chaque femme détient en elle cette sagesse intrinsèque de donner la vie. Mon corps sait faire. Mon bébé sait faire. Je n’ai pas peur d’accoucher mais j’ai peur des hôpitaux et de leurs protocoles stricts et archaïques, de leur fonctionnement anti-physiologique qui va à l’encontre du fonctionnement du corps de la femme et qui ne facilite en rien le travail du bébé. L’idée d’accoucher à l’hôpital engendre déjà du stress chez moi. J’ai peur qu’on me fasse subir des choses que je sais pas bonnes pour moi et pour mon bébé.

Mon idéal serait d’accoucher dans l’intimité de mon foyer car c’est l’endroit où je me sens bien, où je me sens en sécurité, où je me sens en confiance, choses dont j’ai besoin pour accoucher dans de bonnes conditions. Et mon idéal serait d’être accompagnée, dans ce voyage qu’est l’accouchement, par une sage-femme que je connaisse et avec qui j’ai tissé un lien de confiance.

Je souhaiterais savoir si c’est possible d’envisager cela avec vous ?

Je vous laisse mes coordonnées téléphoniques si besoin : xx xx xx xx xx

Bien cordialement,