L’AAD : une pratique fondée sur la salutogenese

Au milieu des années 1970 un chercheur dans le domaine du stress, Aaron Antonovsky, a développé une nouvelle approche en science de la santé : tenter de comprendre ce qui génère la santé, la « salutogénèse », plutôt que de se concentrer sur ce qui produit la maladie afin de l’éviter, la «pathogénèse». L’accent n’est plus mis sur les facteurs de risque à éviter mais sur les ressources dont dispose l’être humain pour préserver et développer sa santé. Pour lui, stress et expériences négatives de la vie sont inévitables mais quiconque utilise de façon cohérente ses ressources interne (estime de soi, habilité, force physique) et externe (environnement, famille, culture…) peut continuer à s’accomplir dans tous les aspects de sa vie dont la santé.

APAAD : Merci pour votre adhésion et votre soutien …

L’association APAAD a été créée pour mener des actions en faveur de l’ AAD, grâce à des sages femmes et professionnel (le)s qui l’accompagnent et des parents qui souhaitent le vivre.
Notre jeune association a déjà avancé sur plusieurs points :
1/Création et mise en place de l’association(statuts et règlement intérieur + déclaration + et autres démarches administratives)
2/ Enquête auprès des sages femmes AAD pour créer un rapport étayé dont : état des lieux de la pratique en France en 2018/2019
( intégration dans le système de santé local, organisation, collaboration…) + Statistiques annuelles des AAD au regard des indicateurs de santé périnatale.
3/ Mise en lien avec le Collectif de Défense de l’AAD en vue d’en travail commun + Contact à continuer et approfondir avec nos syndicats et associations.
4/ participation au groupe de travail national sur l’AAD, inter instances, visant notamment a établir des recommandations de pratique clinique pour l’aad
5/ Initiation de contacts  en faveur d’une assurance pour l’AAD! Notamment assurance collaborative.

Beaucoup de travail démarre en somme.

Et vous, vous voyez la possibilité de participer à ces différents thèmes? en tant que juriste? Graphiste? Sage femme, charge de communication, Connaissance internet ou le monde politique, es médias, la recherche( lecture critique d’articles)…
Nous aurions tous à bénéficier de votre savoir et votre implication!

Merci de votre soutien
Les membres de l’APAAD

Votre adhésion est un soutien essentiel, vous pouvez aussi proposer votre aide par mail

Définition internationale de la pratique sage-femme selon l’International Confédération of Midwife (ICM)

Selon l’ICM, la pratique sage-femme regroupe un ensemble unique de connaissances, de compétences et d’attitudes professionnelles, issues de disciplines partagées par d’autres professions de la santé telles que la science et la sociologie, mais qui sont exercées par des sages-femmes dans un cadre professionnel de pratique sage-femme caractérisée par l’autonomie, le partenariat, l’éthique et la responsabilité.
La pratique sage-femme est une approche de soins prodigués aux femmes et à leur nouveau-né dans le cadre de laquelle les sages-femmes :
– Optimisent les processus biologiques, psychologiques, sociaux et culturels normaux de l’accouchement et du début de la vie du nouveau-né ;
– Travaillent en partenariat avec les femmes, en respectant la situation et les
opinions personnelles de chaque femme ;
– Renforcent les capacités personnelles des femmes à prendre soin d’elles-mêmes et de leur famille ;
– Collaborent avec les sages-femmes et d’autres professionnels de la santé, selon les besoins, pour fournir des soins holistiques qui répondent aux besoins individuels de chaque femme.
– Les soins de pratique sage-femme sont fournis par une sage-femme autonome. Elle encourage un accouchement normal afin d’améliorer la santé reproductive des femmes, des nouveau-nés et de leurs familles.

Il existe un certain nombre de concepts clés de pratique de sage-femme qui définissent le rôle unique des sages-femmes dans la promotion de la santé des femmes enceintes et de leurs familles. Entre autres :
-Le partenariat avec les femmes pour promouvoir les soins personnels et la santé des mères, des nourrissons et des familles
– Le respect de la dignité humaine et des femmes en tant que personnes jouissant de droits de la personne à part entière
– La défense des femmes afin qu’elles fassent entendre leur voix et que leurs choix en matière de soins de santé soient respectés
– La sensibilité culturelle y compris le travail en collaboration avec les femmes et les prestataires de soins de santé pour venir à bout des pratiques culturelles néfastes pour les femmes et les bébés
– Une orientation sur la promotion de la santé et la prévention des maladies qui considère la grossesse comme un événement normal de la vie et le plaidoyer en faveur du travail et de l’accouchement physiologiques normaux pour obtenir des résultats optimaux pour les mères et les nourrissons